Blog articles test animaux

Tests sur les animaux dans nos cosmétiques, où en est-on ?

La composition des cosmétiques est un sujet préoccupant, et le problème des tests pratiqués sur les animaux l’est tout autant. La législation a considérablement progressé dans ce domaine, raison pour laquelle il est intéressant de faire un point et de vous expliquer comment être sûr que les produits que vous achetez n’ont pas été testés sur les animaux.

Quelles sont les réglementations

2013, l’année du Règlement Cosmétique Européen

Le Règlement Cosmétique Européen n°1223/2009 a ajouté une clause en 2013 qui interdit les tests pratiqués sur les animaux, sur les ingrédients et les produits finis. Auparavant, les produits étaient presque tous testés pour en vérifier le degré d’irritabilité sur la peau et dans les yeux. Cette réglementation concerne également les produis importés.

Cependant, il faut considérer cette règle avec nuance, car les ingrédients et produits testés sur les animaux avant 2013 continuent à être commercialisés.

La présence d’ingrédients destinés à d’autres usages

Certains ingrédients polyvalents présents dans les cosmétiques sont également présents dans certains produits détergents, pharmaceutiques ou alimentaires. Or, ces produits-là ne sont pas concernés par l’interdiction.

Il faut donc éviter les cosmétiques utilisant les ingrédients multi secteurs, comme les conservateurs, solvants, polymères, parfums, et même les filtres solaires.

La réglementation REACH

La réglementation REACH permet de recenser, d’évaluer et de contrôler les substances chimiques fabriquées, importées, et mises sur le marché européen. Depuis le 31 mai 2018, tous les ingrédients chimiques fabriqués ou importés à plus d’une tonne par an en Europe, doivent être enregistrés et leur dangerosité évaluée. Des tests sont donc pratiqués, même pour les ingrédients destinés uniquement aux cosmétiques.

La commission européenne précise que les tests sur les animaux ne doivent être pratiqués que s’il n’existe aucune autre solution.

Quelles sont les assurances que les réglementations sont respectées 

Chaque État conserve sa souveraineté pour vérifier l’application du Règlement Cosmétique. Un DIP – Dossier d’Information sur le Produit – précise comment a été développé le produit, si des expérimentations ont été faites et quelles sont les garanties de sécurité.

Néanmoins, chaque État peut demander une dérogation pour effectuer des tests sur les animaux.

 Le cas particulier de la Chine

Depuis juin 2014, la Chine interdit les tests sur les animaux pour les cosmétiques fabriqués sur son territoire, sauf pour les colorations de cheveux, les produits de lissage, les crèmes solaires et déodorants.

Cela implique que les produits importés sont testés, donc que toutes les marques, même celles se revendiquant respectueuses du bien-être animal, testent leurs produits si elles les vendent en Chine. Seuls les sites e-commerce sont épargnés et peuvent se passer de tests.

Comment se passer des tests sur les animaux

Il existe plusieurs solutions pour ne pas exécuter de tests sur les animaux. Des laboratoires conçoivent de l’épiderme humain en le reconstituant in vitro pour tester la corrosivité sur la peau et sur l’œil. Il est également possible de procéder à des tests in vitro sur des cultures de cellules humaines.

La bio impression en 3D est en plein développement, avec l’impression de reconstitution de tissus humains.

Il est également possible de procéder sur des volontaires humains avec des doses infinitésimales pour observer les réactions au niveau cellulaire.

Comment vous assurer que vos cosmétiques ne sont pas testés sur les animaux

Étant donné qu’il est difficile de s’y retrouver entre les réglementations et les exceptions qui diffèrent d’un pays à l’autre, le plus simple est de vous reporter aux labels. Voici les principaux.

One voice

One Voice – association française – garantit qu’un produit est bio, sans ingrédients d’origine animale, sauf le miel, et que les produits ne sont pas testés sur des animaux.

One Voice accepte les produits au cas par cas – et pas une marque dans son ensemble – et surtout labellise le produit, même s’il est vendu en Chine.

IHTK

Le label allemand garantit des ingrédients et produits non testés sur les animaux.

PETA

Le très médiatisé organisme américain garantit des produits non testés sur les animaux « cruelty free » et « vegan & cruelty free ».

CCF

Le très sérieux label australien garantit les marques qui ne pratiquent pas les tests sur les animaux et ne vendent pas leurs produits dans un pays qui les autorise.  

 Les labels bio et vegan

Le label bio et/ou vegan n’a pas de rapport avec l’absence de tests sur les animaux. Il doit être associé à l’un des logos cités ci-dessus ou un autre label cruelty free.

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

S'enregistrer

Fermer

Panier (0)

Le panier est vide Aucun produit dans le panier.



Devise